Michel Subreville de retour aux affaires !

Peinture du Château de Laborde réalisée par un client


Acheté le 15 avril 1994 par Annie et Michel Subreville, le domaine du Château de Laborde a démarré ses activités 4 ans plus tard. Ce Château du 19e siècle a appartenu à Gabrielle Tapié de Celeyran, branche voisine de la famille du célèbre peintre Henri de Toulouse-Lautrec. Le premier mariage a été fêté en juin 1998, et l’hébergement à La Métairie a débuté en juin 2001. Alors classé gîte de groupe, le domaine était surtout le lieu d’hébergements et de séminaires de l’AFOCAL, mouvement d’Education Populaire organisateur de stages de formation au Bafa, Bafd et autres Bjeps, dont Michel Subreville était alors le délégué régional pour Midi-Pyrénées.


Michel Subreville, à gauche, à l'AFOCAL


Le 27 mai 2002, un incendie a gravement endommagé le Château alors que les travaux de rénovation entrepris finissaient à peine. Les dépendances et la magnanerie (où l’on élevait jadis les vers à soie), lieux des réceptions et des formations, ainsi que les 25 chambres d’Hébergement ont été épargnées, permettant ainsi la poursuite d’une grande partie de l’activité. Mais il a fallu plus de trois ans pour réaménager les installations du Château. Le redémarrage a alors coïncidé avec un changement de statut, passant de gîte de groupe à Hôtellerie ** et Restauration de Tourisme, avec l’aménagement d’une piscine couverte avec sauna, spa et salle de musculation.

Le Château de Laborde connaîtra alors ses plus belles heures, en hébergeant, entre autres, les séminaires de perfectionnement en pâtisserie organisés par le Musée de l’Art du Sucre et du Chocolat Yves Thuriès. Le chiffre record de 23 mariages a ainsi été établi durant l’année 2007.


Jean-François Arnaud & Fabian Martin


Un second évènement allait freiner la vie alors heureuse du Château de Laborde, au début de l’année 2008 une longue maladie frappait Michel Subreville qui se voyait obligé de vendre la propriété commerciale de l’Hôtel La Métairie et de mettre le Restaurant La Magnanerie en gérance. Heureusement, l’histoire finit bien, et la maladie ne réussit pas à vaincre le solide et généreux propriétaire des lieux qui revint enfin aux affaires durant l’année 2014.

Fort de cette rémission, et plus enthousiaste que jamais, Michel Subreville décide alors de renouer avec les plus beaux moments du domaine, et se met en quête de relancer l’activité. Rien n’est simple bien sûr, et le Château de Laborde cherche toujours un repreneur pour le Restaurant La Magnanerie, mais la polyvalence et la quiétude du domaine font plus que jamais du Château de Laborde un lieu idéal pour les réceptions familiales (mariages, baptêmes, communions, cousinades et autres anniversaires,…) et les réceptions professionnelles (séminaires, formations, arbres de Noël, Comités d’Entreprises, Assemblées Générales, démonstrations,…). Dans l’attente d’un repreneur, les salles à manger et la cuisine du Restaurant La Magnanerie, sont disponibles en location avec un traiteur, et cinq spacieuses chambres d’hôtes de caractère sont mises à disposition dans le Château.


Château de Laborde, panorama


Michel Subreville se tient à votre disposition pour vous faire visiter le domaine unique du Château de Laborde, au pied de la Cité médiévale de Cordes sur Ciel, et mettre en valeur les formidables atouts de ses installations totalement accessibles aux personnes handicapées :

  • les 3 hectares de parc avec jardins à la française et allées bordées de buis,
  • les 4 salles équipées et climatisées de différentes dimensions, pouvant accueillir de 10 à 140 personnes, idéales pour les réceptions et séminaires d’entreprises,
  • le Restaurant et la salle de bal de la Magnanerie, avec deux salles de 140 places, disponibles pour toutes les réceptions familiales et professionnelles,
  • l’Hôtel *** La Métairie avec ses 25 chambres,
  • l’espace forme avec sa piscine intérieure chauffée, son spa, son sauna et sa salle de musculation,
  • le parking ombragé avec héliport.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *